Loïse Bulot

nuagecloud

5’38
Pièce radiophonique, stéréo – 2022

Pièce réalisée avec des interviews d’enfants à la Gare franche, Marseille, avril 2022
dans le cadre d’une série d’ateliers menés par la Cie Skappa!

À écouter...

17′
Pièce électroacoustique octophonique (réduction stéréo))- 2019
Commande et création: INA-GRM

Cette pièce évoque le zénith, la rotation des planètes, plaçant l’auditeur au centre de ce mouvement. J’ai voulu travailler en alliant des sons concrets et des sons électroniques, avec des enregistrements de piano et de synthétiseurs analogiques.

voir le reportage

À écouter...

10′
Pièce électroacoustique, stéréo – 2017
INA-GRM, Paris
Commande Radio-France

Noctiluca signifie « qui brille dans la nuit ».
C’est le surnom de la lune et aussi le nom du plancton capable de rendre la mer phosphorescente.

Ce travail s’inscrit dans la continuité d’une recherche sur la lumière et l’obscurité, sur l’évocation du vivant, d’univers microscopiques, à la fois étranges et magiques.
Cette pièce se développe en 5 miniatures: circulation, dialogue, descentes, remontées, suspension.

À écouter...

13’51
Piece électroacoustique octophonique (réduction stéréo), 2017
Akademie der Künste, Berlin
Commande Festival Heroines of Sound

Les radiolaires font partie du zooplancton, invisibles à l’oeil nu.
Leur structure est géométrique et ciselée.
Cette pièce a été réalisée dans la continuité d’un travail sur le vivant et le minuscule, partant de la contemplation et de l’étude de formes pour composer une musique évoquant un voyage dans les profondeurs, où se dévoile un monde caché, lumineux et fantastique…

À écouter...

9’06

Pièce électroacoustique, stereo. 2016
CRR de Marseille.

Exploration de l’infinitésimal et des daphnies, créatures minuscules à oeil unique vivant dans les eaux douces… Les images du film de Jean Painlevé «La daphnie» m’ont servi de support, comme une partition. J’ai cherché à retranscrire l’aspect à la fois mécanique et très fragile de ces organismes, leur multiplicité, l’environnement liquide qui les entoure.

À écouter...

11’30
Pièce électroacoustique, stéréo – 2017

Evocation d’un paysage d’eau et d’étoiles, de mouvements de vagues ascendantes et descendantes.
J’ai développé cette pièce par assemblage de fragments: de la goutte d’eau au courant dans la première partie, puis avec l’idée de reflets, de tâches de lumière dans l’eau mouvante.

À écouter...

10′
Pièce mixte pour piano et électronique, stéréo – 2015
Piano: Laura Caravello

 

Le Nadir désigne le fond du ciel, le point culminant de la nuit.
Cette pièce est construite autour d’une note de piano répétée, que la bande électronique viendra amplifier par un jeu qui entourera le piano et emplira peu à peu l’espace…

 

À écouter...

7’15
Pièce électroacoustique, stéréo-2013

 

Un parcours ponctué d’évènements surgissants, des espaces qui s’ouvrent, se déploient ou se resserrent… Réalisé avec les enregistrements d’un ressort retranscrivant les idées d’étirement ou de concentration.

 

À écouter...

9′
Pièce électroacoustique, stéréo – 2015

 

L’hesperia est un petit papillon de nuit, aux ailes tâchetées.
J’ai voulu transcrire la légèreté, le mouvement de ces petits insectes, leur éclosion, les battements de leurs ailes, leur envol…

Voir le reportage

À écouter...

28′
Pièce radiophonique, stéréo – 2012
Pour l’émission Radia

 

 

 

Mahayuga, une traversée souterraine et aérienne pour écouter des forêts luxuriantes, des déserts et des univers glacés. Entendre et survoler une succession de paysages intérieurs, des chrysalides vibrantes aux éclosions lumineuses, des cris d’animaux sauvages aux chants terrestres…

Sources :
Dilrouba, xylophone, piano, koto, udu, voix, synthétiseur analogique, traitements sonores et enregistrements divers
Merci à Serge Bulot pour les enregistrements de tablas, kaïza, udu, xylophone.
Citations: Musiques du Cameroun- Baka Pygmy music- et du Vietnam- Ca Tru & Quan Ho, traditional music-

À écouter...

7’33
Pièce électroacoustique, stéréo – 2012

 

Cette pièce a été réalisée à partir d’enregistrements récoltés pendant une période passée entre deux rives. Evocation d’une traversée, exploration des hauteurs et des profondeurs, du proche et du lointain… Cette composition regroupe un ensemble de dimensions géographiques et intérieures.
«Kali-Yuga» signifie «l’âge noir» dans la cosmogonie hindoue, période de chaos et de destruction, précédant une nouvelle ère de régénérescence et de lumière.

À écouter...